Fabien Mirabaud

La Panamerican Highway

...de Septembre 2002 à Mars 2003

English Version
Livre d'Or
Nos partenaires Déductibilité

Les rubriques :

Qui sommes-nous ?

Le monde de la moto :

La route vers le Sud

Nos premiers kilometres nous menent tout droit en Pennsylvanie, dans le conte de Lancaster, ou vivent une communaute tres interessante: les Amish.

Les paysages sont superbes et correspondent tout a fait a l’image que nous nous en faisions; des fermes a perte de vue, dont les couleurs vives viennent contraster avec l’austerite des Amish; des paysages verdoyants que les rayons du soleil couchant embrasent alors que nous cherchons un endroit pour passer la nuit. Nous atterrirons dans la prairie d’une famille de Amish, au bord d’une petite riviere. Le decor est idyllique et pour notre premiere nuit nous sommes tres satisfaits.

La communaute Amish vaut bien quelques petites explications et merite bien que l’on s’attarde pour vous en toucher quelques mots. Tres austeres, les Amish vivent en communaute soudee: Leur style de vie a ceci d’impressionant qu’ils s’attachent a vivre comme au 16eme siecle. Ils refusent tout ce qui ne vient pas de la terre: ainsi pas d’electricte (mais eventuellement le gaz... on n’arrete pas le progres !!!), pas de pneus sur les tracteurs, les roues en metal etant directement en contact avec le sol ; vous auriez egalement croise un nombre impressionnant de caleches a la place de toute automobile... mais surtout ce qui nous le plus epate etait de voir ce que nous ne verrons probablement nul part au monde : un paysan Amis en train de labourrer un champ de plusieurs dizaines d´hectares avec une charrue et 8 chevaux de labourre... Il faut egalement savoir que les Amish restent un des plus gros producteurs de lait au niveau americain, meme avec leurs methodes ancestrales. Enfin bref, vous l’aurez compris, ce pas nous a etonne. Et quand en plus les paysages sont superbes, les gens ont un coeur d’or , le temps est radieux et que nous venons de faire 250 des 25000 km qui nous attendent, nous irradions de bonheur.

Nous rejoignons Washington D.C. ou Fabien retrouve avec emotion les traces d’un certain week end de mars 2001 et Thomas s’emerveille devant la Masion Blanche et le fait qu’aucun immeuble n’est plus grand que le Capitole. La famille Graham nous recoit avec beaucoup de chaleur et nous nous sentons tout de suite adoptes. Francois nous fait faire un petit tour dans Georgetown, nous nous rappelons au souvenir de ces annees d’eclaireur que nous avons vecu ensemble.

Le depart sera difficile, d’autant plus que dehors il fait un temps de chien et qu’un tueur fou tire sur tout ce qui bouge. En faisant le plein, nous nous arretons par hasard dans la station ou le Sniper avait fait une nouvelle vicitem la veille : cameras, FBI, ... comme dans les films . Nous nous faisons filmer par les cameras locales. Alors si vous ne nous avez pas encore vu a la tele, il faut etre plus attentif...

Les jours suivant nous apercoivent a rouler (sous la pluis toujours arghhh) sur une des plus belles routes des Etats Unis . Le Blue Ridge Parkway. Les couleurs sont superbes, nous sommes en plein ete indien, le ‘Foilage’ est en train de commencer. Un regal jusqu’ a Atlanta ou nous nous faison ssurpednre par la chaleur moite. Benoit Goyens nous acceuille commes des heros ; qu’il est bon de boire un ricard apres la route et sous cette chaleur moite. Lessive, douche, diner concocte par Benoit, soiree d’anniversaire.... On se fait dorloter une fois de plus. On y prendrait gout a tout ce luxe... Merci Benoit pour cette invitation que nous esperons pouvoir te rendre un jour a Paris. Nous qui avions deja une grande estime pour les Belges (voir le site du Belge en lien sur notre site, notre gourou de la mecano et des combines), decidemment, nous sommes gates...